Les bases de la retouche photo

Bienvenue sur débuter la photo de paysage ! Si vous êtes nouveau ici, vous aimerez sans doute recevoir notre livre numérique “Le guide de l’apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie” : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 😊

Quand on ne s’y connait pas bien, un logiciel de retouche photo peut être décourageant. En effet, il y a beaucoup de boutons qui fonctionnent en harmonies les uns avec les autres.

Chaque paramètre à un effet positif et négatif sur la photo. Cela signifie que lorsque vous touchez à un paramètre, vous devrez souvent ajuster un autre paramètre pour atténuer les effets négatifs du premier.

Nous savons à quel point il peut être difficile de se lancer dans le post-traitement. Il existe de nombreux tutos sur internet. Ces derniers disent rarement la même chose.

Et pour cause, il existe une multitude de façons de retoucher ses images. Gardez en tête que la retouche photo est personnelle. Tout dépend de vos goûts et des émotions que vous souhaitez transmettre.

Cependant, avant de retoucher vos photos comme bon vous semble, vous devez tout d’abord apprendre les bases.

Et justement, c’est ce que nous allons vous apprendre dans ce guide.

ℹ️ Dans ce guide, nous utiliserons Lightroom. C’est le logiciel le plus utilisé au monde pour la retouche photo. Il est complet et ne demande pas beaucoup de ressources. Cela veut dire qu’il fonctionne sur une grande majorité de PC.

Sachez que même si vous avez un autre logiciel, vous pourrez tout de même suivre ce guide. En effet, les fonctionnalités que nous allons vous présenter sont des fonctionnalités de base qui sont normalement disponibles sur tous les logiciels de retouche photo.

Retouchez, rassemblez, stockez et partagez vos photos où que vous soyez grâce à Lightroom CC.

D’où vient la retouche photo ?

En 1860, Abraham Lincoln a fait modifier une photographie pour mettre son portrait sur le buste d’une autre personne. Ce fut la première retouche célèbre de l’histoire.

Depuis, de nombreuses techniques ont vu le jour. Certaines techniques ont même été utilisées pour faire de la propagande.

À l’époque, il fallait développer sa pellicule avant de passer sous l’agrandisseur. Il était ensuite possible d’utiliser des masques ou d’autres techniques pour retoucher les images.

Aujourd’hui, plus besoin d’avoir un laboratoire pour ça. Il vous suffit d’un ordinateur et de quelques connaissances ! Plus pratique, non ? 😀

Les retouches correctives nécessaires, les bases de la retouche photo

1. Aligner et recadrer sa photo

Retouche photo et recadrage d'un cliché de la mer et d'un arbre

Aligner : Quand vous prenez une photo, vous devriez toujours faire attention à ce que votre horizon soit bien horizontal. Sachez tout de fois que ce n’est pas grave si ce n’est pas le cas. En effet, vous pourrez toujours le faire en post production. C’est d’ailleurs la première chose que nous faisons.

Pour vous aider dans cette étape, vous pouvez aller lire notre article sur la règle des tiers. Ce dernier vous montrera où placer votre horizon ainsi que les éléments importants de vos photos.

Recadrer : lors d’une séance photo, il arrive de ne pas faire attention à l’entièreté de votre composition. Vous vous retrouvez donc avec des éléments distrayants sur le bord de vos photos.

En recadrant, vous pouvez ainsi supprimer ces éléments. Il est même possible de repositionner votre sujet pour l’aligner sur un point de force (cf. règles des tiers).

2. Régler l’exposition à l’aide de l’histogramme

Capture d'écran de l'histogramme du logiciel de retouche photo lightroom

Maintenant que votre image est correctement positionnée, il est temps pour vous de régler l’exposition de cette dernière.

Le truc qui ressemble à une montagne multicolore sur le GIF ci-dessus, c’est ce qu’on appelle un histogramme.

Pour faire simple, les valeurs sombres de la photo sont représentées à gauche et les valeurs claires sont représentées à droite. À partir de ce constat, lire ce graphique est un jeu d’enfant :

  • Lorsqu’une partie de l’histogramme est collée à gauche, c’est qu’il y a des noirs purs dans votre photo. On dit que les noirs sont bouchés. L’image est sous-exposée ;
  • Inversement, lorsqu’une partie de l’histogramme est collée à droite, c’est qu’il y a des blancs purs. On dit que les blancs sont cramés. L’image est surexposée ;
  • L’histogramme parfait n’existe pas. Cependant, dans l’idéal il faut éviter de toucher les bords de ce dernier ;

Ainsi, si votre photo est un peu sous-exposée, vous pourrez faire glisser très légèrement le curseur du contraste vers la droite (et inversement si votre photo est un peu surexposée).

Sur le GIF ci-dessus, vous pouvez voir que dès que nous augmentons ou que nous baissons le contraste, nous cramons et nous bouchons très vite les blancs et les noirs. Cela sous-entend que vous devez être très minutieux lorsque vous touchez à ce réglage afin de ne pas casser votre photo.

Sachez qu’il est beaucoup plus facile de travailler une image qui est sous-exposée que surexposé. C’est pourquoi lors de nos sorties photos nous sous-exposons nos photos.

Cet article pourrez aussi vous intéresser : lire et comprendre l’histogramme en photographie

3. Enlever les imperfections

Même si vous faites attention à votre composition, il peut arriver qu’il y ait des éléments de la scène que vous ne pouvez pas bouger.

Par exemple, sur la photo ci-dessus, nous trouvions que le petit arbuste gênait. Nous avons donc décidé de le supprimer.

Quand vous décidez d’enlever une imperfection, faites toujours attention à sa taille. Plus l’élément est grand et plus il sera difficile à retirer.

Retouche photo : les curseurs de base et leurs effets

1. Régler la température et la teinte

Capture d'écran des réglages de la "température" et de la "teinte" du logiciel de retouche photo lightroom

Température : ce curseur vous permet d’augmenter ou de réduire les nuances des tons orange ou bleus. En augmentant les nuances des tons orange, vous obtiendrez une image plus chaude. Et inversement si vous augmentez les nuances des tons bleus.

Vous verrez qu’il faut prendre ce curseur avec des pincettes. En effet, si vous forcez trop, votre image ne sera plus du tout naturelle (comme pour tout les autres réglages par ailleurs).

Teinte : ce curseur vous permet d’ajouter un ton plus vert ou plus rouge.

2. Régler le contraste

Le contraste représente la différence entre les parties sombres et claires de la photo.

En augmentant le contraste, les tons clairs seront encore plus clairs et les tons sombres seront encore plus sombres. C’est cette différence qui va donner une impression profondeur à la photo (cf; photo 3 ci-dessus).

En diminuant le contraste, c’est l’inverse qui va se passer, les tons clairs deviendront plus sombres et les tons sombres deviendront plus clairs. Votre image sera plus plate (cf. photo 1 ci-dessus).

3. Ajuster les hautes lumières, les ombres, les blancs et les noirs

Capture d'écran des réglages des "hautes lumières, "des ombres", "des blancs" et "des noirs" du logiciel de retouche photo lightroom

Les hautes lumières et les blancs vont impacter l’exposition des pixels clairs de l’image tandis que les ombres et les noirs vont impacter les pixels sombres de l’image.

On pourrait être amené à penser que ces paramètres fonctionnes de la même façon. Mais non :

  • Les hautes lumières et les ombres vont jouer respectivement sur les parties lumineuses et moins lumineuses de la photo. Elles ont une influence subtile sur l’image.

En faisant glisser le curseur vers la droite, vous augmentez la quantité de lumière de la zone correspondante. Et inversement vers la gauche.

  • Les blancs et les noirs vont vous aider à gérer le point noir et blanc de la photo.

Le réglage du point blanc permet de définir la luminosité au-dessus de laquelle il n’y aura plus détails (les blancs seront cramés). Inversement, le réglage du point noir permet de définir la luminosité en dessous de laquelle il n’y aura plus de détails (les noirs seront bouchés).

Ces 4 paramètres vous aiderons à régler avec plus de précision certaines valeurs de la photo.

4. La vibrance et la saturation

Ces deux outils permettent d’accentuer ou de diminuer l’intensité des couleurs. Cependant, ils affectent l’image de manières différentes.

Retouche photo et ajout de saturation à une photo vue du ciel d'un lac et d'une forêt

La saturation va agir sur toutes les couleurs de votre photo en les rendant plus vives et plus intenses.

Retouche photo et ajout de vibrance à une photo vue du ciel d'un lac et d'une forêt

De son côté, la vibrance va agir uniquement sur les couleurs ternes de la photo. Cet outil est donc plus précis que son cousin.

En photo de paysage, on préférera utiliser la saturation. Notamment pour donner plus de peps à un coucher de soleil.

Sachez qu’il arrive tout de même régulièrement d’utiliser la vibrance lors de vos séances de retouche photo. Tout dépend de l’histoire que vous voulez raconter à travers votre image.

5. La clarté

Là où le réglage “contraste” ajoute du contraste aux tons extrêmes de la photo en rendant les blancs plus blancs et les noirs plus noirs, la clarté ajoute du contraste aux tons moyens de la photo.

Concrètement, en augmentant la clarté, vous faites ressortir davantage les bords des objets de la photo. C’est ce qui donne à l’ensemble de votre image un aspect plus percutant.

Ce réglage est extrêmement puissant pour la photo de paysage. En effet, vous allez pouvoir vous en servir pour faire ressortir un ciel nuageux, les feuilles des arbres, etc.

Utilisez la clarté si vous voulez faire ressortir quelque chose de votre photo ou si votre photo a beaucoup de détails.

Pour la photo ci-dessous, à gauche nous avons laissé la clarté à 0 et à droite, nous l’avons augmenté de +56 :

Sachez que, même si c’est plus rare, la clarté peut aussi être très utile en photo de portrait.

Par exemple, elle peut vous aider à marquer les rides d’une personne âgée, accentuer des imperfections, faire ressortir des grains de beautée, etc…

En clarté négative (en baissant la clarté), vous pouvez aussi lisser la peau :

Résumé des bases de la retouche photo

  • La retouche photo est personnelle ;
  • Vous devez toujours veiller à ce que l’horizon soit bien horizontal (en alignant) et retirer les éléments distrayants sur le bord (en recadrant) ;
  • Retirer les imperfection qui peuvent être gênantes pour l’œil ;
  • La température permet d’augmenter ou de réduire les nuances des tons oranges ou bleus ;
  • La teinte permet d’ajouter un ton plus vert ou plus rouge ;
  • Le contraste représente la différence entre les parties sombres et clairs de la photo ;
  • Les hautes lumières et les ombres vont jouer respectivement sur les parties lumineuses et moins lumineuses de la photo ;
  • Les blancs et les noirs servent à gérer le point noir et blanc de la photo ;
  • Les hautes lumières, les ombres, les ombres et les noirs permettent de régler avec plus de précision certaines valeurs de la photo ;
  • La saturation rend plus vives et plus intenses toutes les couleurs ;
  • La vibrance agit uniquement sur les couleurs ternes ;
  • la clarté ajoute du contraste aux tons moyens de la photo ;

Thème de la prochaine semaine de défi

Le thème de cette prochaine semaine de défi 1 an pour apprendre la photo de paysage est… choisir son appareil photo. Nous verrons ensemble comment bien choisir son boîtier, ses objectifs, quels sont les meilleurs boitiers de 2021, etc.

En attendant, vous pouvez nous suivre sur Instagram et sur notre page facebook.


Nous espérons que cet article vous a aidé à comprendre les bases de la retouche photo. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas à nous les poser en commentaire.

À bientôt sur debuterlaphotodepaysage.com 😊

Vous allez aussi aimer…

0 commentaires

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

You have Successfully Subscribed!

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

 

- Plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie

- Des exercices pour s'entrainer

- Des conseils pour réussir vos photos de paysages

You have Successfully Subscribed!