Comprendre la profondeur de champ

Bienvenue sur débuter la photo de paysage ! Si vous êtes nouveau ici, vous aimerez sans doute recevoir notre livre numérique “Le guide de l’apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie” : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 😊

La profondeur de champ est très utilisé en photographie puisqu’elle joue un rôle important dans la composition de l’image. La profondeur de champ aussi appelée pdc permet au photographe de laisser libre cours à sa créativité. Le photographe peut faire varier cette pdc s’il veut mettre en valeur son sujet en faisant la mise au point dessus, ou s’il veut créer un flou artistique d’arrière plan. Mettre du créatif dans ses photos et se servir de la pdc permet de personnaliser ses clichés et de les rendre unique. Mais c’est un concept qu’il faut prendre en main. Et pour cela, nous allons essayer de vous transmettre nos connaissances pour que vous puissiez comprendre la profondeur de champ.

Qu’est ce que la profondeur de champ ?

La profondeur de champ est la distance entre les éléments les plus proches et les plus éloignés qui sont vues de façon nette par l’oeil. C’est la zone de netteté qui s’étend devant et derrière l’élément ou l’endroit où vous avez choisi de faire la mise au point. C’est la partie de la photo qui sera nette à la prise de vue.

Tout ce qui est en dehors de la profondeur de champ va perdre progressivement en netteté. Même si parfois ce n’est pas clairement visible à l’oeil nu.

L’étendue de la profondeur peut varier selon 3 facteurs : l’ouverture du diaphragme, la focale utilisée et la distance avec le sujet. Une pdc plus faible (petite) aura une zone de netteté beaucoup plus petite qu’une grande pdc.

La profondeur de champ a un rôle important dans la composition de l’image. En effet, elle permet permet d’ajouter du flou d’arrière plan, et du relief à vos photos. Elle permet également de hiérarchiser les différents plans que vous voulez inclure dans votre cliché. Vous pouvez également enlever un élément de distraction pour mieux vous focaliser sur votre sujet.

Le photographe peut jouer avec la profondeur de champ en fonction de ses envies, de ce qu’il veut mettre en avant ou non. Et également en fonction du rendu qu’il veut donner à ses clichés.

Si on décide de faire la mise au point sur un sujet, la zone de netteté s’étendra 1/3 devant et 2/3 derrière l’élément mis en valeur. On dit que c’est une faible profondeur de champ car la zone de netteté n’est pas très étendue.

Quand utiliser la profondeur de champ ?

Le photographe peut décider de jouer avec la profondeur de champs au grès de ces envies. L‘utilisation d’une pdc plus ou moins étendue varie selon le type de cliché que l’on souhaite prendre.

  • En macrophotographie par exemple, à cause de l’agrandissement, la zone de netteté s’étendra de manière égale, soit 50% avant la mise au point et 50% après.
  • En photographie de portrait, le flou d’arrière plan est très utilisée. Pour obtenir ce flou d’arrière plan, il est conseillé d’utiliser une faible profondeur de champ.
  • En photographie de nourriture également, on utilise beaucoup la faible pdc et le flou d’arrière plan. Cela permet de faire ressortir très nettement le sujet.
  • Enfin, en photographie de paysage, on utilise surtout une grande profondeur de champ. Car, nous avons besoin de beaucoup de netteté pour mettre en valeur le paysage.

3 facteurs qui font varier la profondeur de champ

L’ouverture, la focule utilisée et la distance avec le sujet sont les trois facteurs sur lesquels peuvent jouer les photographes pour faire varier la profondeur de champ.

L’ouverture

L’ouverture du diaphragme permet de réduire ou non la quantité de lumière qui passe dans votre objectif. C’est le facteur qui influence le plus la profondeur de champ.

Pour obtenir une faible profondeur de champ, vous devez utiliser une grande ouverture (donc un petit f). Par exemple, pour obtenir un joli flou d’arrière plan en photographie de portrait, il faut utiliser f/1.8 ou f/2.8. D’ailleurs le flou d’arrière plan en photo de portrait qui permet d’isoler votre sujet, est aussi appelé “Bokeh”.

En revanche, pour obtenir une grande profondeur de champ, vous devez utiliser une petite ouverture (donc un grand f). Par exemple, en photographie de paysage, nous utiliserons surtout une ouverture entre f/8 et f/16. Car nous avons besoin d’une zone de netteté beaucoup plus grande que pour de la photo de portrait.

feuille f/5.6 faible profondeur de champ
f/5.6
feuille f/10
f/10
feuille f/20
f/20
feuille f/36 grande profondeur de champ
f/36

Le choix de la focale

La focale s’exprime en mm, c’est la distance entre l’objectif et le capteur. La focale c’est l’angle de vison de l’objectif. Plus la focale est élevé, plus l’angle de vision est réduit. Et inversement, plus la focale est petite (ex: 18mm), plus l’angle de vision sera large.

Pour obtenir une faible profondeur de champ, vous devez plutôt utiliser une longue focale ( + de 50mm), car l’angle de vision sera réduit. Cela permettra de créer davantage de fou d’arrière plan autour de votre sujet.

En revanche, pour obtenir une grande pdc il vous faudra utiliser une courte focale ( – de 50mm). Un angle de vision large, augmentera la partie nette de l’image.

homme de dos focale 18mm grande profondeur de champ
18mm
homme de dos focale 24mm
24mm
homme de dos focale 35mm
35mm
homme de dos focale 55mm
55mm

La distance avec le sujet

Plus on se place près du sujet pour faire la mise au point, et plus la profondeur de champ sera faible. Créant dans le même temps un flou d’arrière plan. En photographie de nourriture, on se place généralement très proche du sujet, pour bien le mettre en valeur.

Cependant, plus on s’éloigne du sujet, et plus la profondeur de champ est grande. C’est notamment le cas en photographie de paysage, de rue ou d’architecture.

Comment jouer avec la profondeur de champ sur smartphone ?

Sur smartphone, vous l’aurez peut-être remarqué, il est rare de pouvoir toucher à l’ouverture. Il n’est donc pas possible de faire varier le diaphragme.

Il est également très rare de pouvoir modifier la focale utilisée, sauf sur certains modèle qui sont dotés d’un grand angle. Vous pouvez jouer avec le zoom de votre smartphone, mais vous être tout de même limité.

Pour faire varier la profondeur de champ sur smartphone, vous n’avez pas le choix que de jouer avec votre position par rapport au sujet.

On s’approche du sujet pour avoir une faible profondeur de champ et un beau flou d’arrière plan. Et on s’éloigne du sujet pour obtenir une grande pdc et donc une grande zone de netteté.

Pour résumer :

Pour obtenir une faible profondeur de champ, vous pouvez :

  • utiliser une grande ouverture (un petit f) : par exemple f/1.8
  • utiliser une longue focale (+ de 50mm)
  • vous placer proche de votre sujet

Inversement, pour obtenir une grande profondeur de champ, vous pouvez :

  • utiliser une petite ouverture (un grand f) : par exemple f/8
  • utiliser une courte focale (- de 50mm)
  • vous éloigner de votre sujet

Notre ressenti

Pour cette deuxième semaine de défi 1 an pour apprendre la photo de paysage, nous avons dû comprendre le concept de profondeur de champ. Encore une fois, la théorie est plutôt simple. En lisant quelques articles et en regardant quelques vidéos, nous avons compris.

Pour ce qui est de la pratique, nous avons encore eu un peu de mal. Pour jouer avec la focale et voir la différence sur la pdc, il n’y a pas eu de soucis. Pour jouer avec l’ouverture et voir la différence, nous avons eu un peu plus de mal.

Mais au final, nous pensons avoir bien compris, et si nous continuons à pratiquer, cela devrait être de plus en plus facile à appliquer. Et vous ? Vous avez bien compris le concept de pdc ? 🙂

Autres clichés

feutres f/5.6 faible profondeur de champ
f/5.6
feutres f/10
f/10
feutres f/32
f/32

À vous de jouer

Nous avons concocté un petit exercice pour que vous puissiez mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre.

Nous vous proposons de prendre un objet, de le poser sur une table et de vous amuser à le photographier en jouant avec l’ouverture. Par exemple, vous pourriez faire 4 photos différentes : une avec f/1.8, une avec f/4, une avec f/8 et une avec f/22.

Vous pouvez également prendre ces même photos en jouant avec la focale, en passant de 18mm à 50mm en quelques clichés, pour voir la différence sur la profondeur de champ.

Nous vous invitons à nous envoyer vos clichés par message privé sur notre page facebook.


Le thème de cette troisième semaine de défi est … Comprendre l’ouverture. Cela devrait être plutôt simple, puisque pour comprendre la profondeur de champ, nous avons dû déjà commencer à nous familiariser avec l’ouverture (f/).

Pour suivre ce défi, nous vous invitons à nous rejoindre sur la page facebook du défi 1 an pour apprendre la photo de paysage. Nous y publions régulièrement des articles et des vidéos intéressantes sur le thème de la semaine.

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous utilisiez déjà la profondeur de champ de manière volontaire et réfléchit ou si, vous l’utilisiez sans même vous en rendre compte ? 🙂

À bientot ! 🙂

Vous allez aussi aimer…

2 Commentaires

  1. Pierre Christophe

    Bonjour,
    Merci pour l’explication et beau travail 😉
    Cordialement,
    Pierre-Christophe

    Réponse
    • Johanna & Gabriel

      Bonjour Pierre-Christophe,
      Nous sommes heureux que l’article t’ai plu !
      Johanna et Gabriel 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

You have Successfully Subscribed!

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

 

- Plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie

- Des exercices pour s'entrainer

- Des conseils pour réussir vos photos de paysages

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :