Comprendre la vitesse d’obturation

Bienvenue sur débuter la photo de paysage ! Si vous êtes nouveau ici, vous aimerez sans doute recevoir notre livre numérique “Le guide de l’apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie” : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 😊

La vitesse d’obturation fait parti des 3 éléments qui composent le triangle d’exposition. Avec l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO, ce sont les paramètres qui permettent d’exposer correctement vos photos.

Comprendre et maîtriser cette notion est essentiel pour pouvoir sortir du mode automatique de son appareil et laisser libre cours à sa créativité. Cela fait parti des bases de la photographie. Si la vitesse d’obturation (aussi appelée temps de pose) est mal maîtrisé, vous pouvez gâcher vos photos sans comprendre pourquoi elles sont “floues”. Il est donc important de comprendre comment gérer ce temps de pose puisqu’il permet de :

  • jouer sur l’exposition de vos photos
  • figer un mouvement rapide
  • retranscrire un mouvement
  • donner un effet de style à vos clichés

Qu’est-ce-que la vitesse d’obturation ?

homme tenant un appareil photo

L’obturateur est le mécanisme qui se situe juste avant le capteur. Il s’ouvre au moment de la prise de vue pour laisser passer la lumière.

La vitesse d’obturation correspond au temps durant lequel l’obturateur va s’ouvrir et laisser passer la lumière pour qu’elle atteigne le capteur. C’est la durée pendant laquelle le capteur est exposé à la lumière.

La vitesse d’obturation peut aussi être appelée le temps de pose ou bien la durée d’exposition.

Si on doit faire un petit parallèle avec ce que nous avons appris dans l’article sur l’ouverture du diaphragme :

  • L‘ouverture est la quantité de lumière que l’on décide de laisser passer.
  • La vitesse d’obturation est le laps de temps durant lequel on laisse passer cette quantité de lumière.

Jouer avec la vitesse d’obturation permet de jouer sur l’exposition de vos photos, mais aussi d’apporter une petite touche créative. Elle permet de créer une impression de mouvement (lorsque l’on veut retranscrire un mouvement) ou bien de figer un mouvement rapide (ex: un oiseau en plein vol)

Pour mieux comprendre, nous pouvons comparer l’obturateur à un rideau placé devant une fenêtre. Quand on l’ouvre, la lumière rentre et quand on le referme, la lumière ne rentre plus. La vitesse d’obturation (ou durée d’exposition) est la durée pendant laquelle ce rideau reste ouvert et laisse passer la lumière.

Comment s’exprime-t-elle ?

faucon en plein vol donc vitesse d'obturation rapide pour figer le mouvement
Figer le mouvement d’un oiseau en plein vol

La vitesse d’obturation s’exprime soit en fraction de seconde ou en seconde pour les vitesse très lentes.

Voici les vitesses dites standards (de la plus lente à la plus rapide) :

30 s – 15 s – 8 s – 4 s – 2 s – 1 s – 1/2 s – 1/4 s – 1/8 s – 1/15 s – 1/30 s – 1/50 s – 1/80 s –

1/125 s – 1/250 s – 1/500 s – 1/1000 s – 1/2000 s – 1/4000 s – 1/8000 s

  • Plus le chiffre derrière le 1/ est grand = plus la vitesse d’obturation est rapide. Ce qui signifie que l’obturateur reste ouvert pendant un laps de temps très court, il y a donc une petite quantité de lumière qui atteint le capteur. La photo est prise très rapidement. Une vitesse rapide est idéale pour la photo de sport, d’action ou d’animaux rapides.
  • Inversement, les vitesses exprimées en seconde (tel que 30 s ou 15 s) ainsi que les vitesses avec un petit chiffre derrière le 1/ correspondent à une vitesse lente donc l’obturateur reste ouvert plus longtemps et laisse passer plus de lumière. La photo est donc prise moins rapidement mais, est plus claire. Une vitesse lente est idéale pour la photographie de paysage.

Lorsque l‘on passe d’une vitesse d’obturation à une autre, on dit que la vitesse est doublée ou divisée par deux. Par exemple, si on passe de 1/500 s à 1/1000 s, on divise par deux la durée d’exposition donc on laisse entrer 2 fois moins de lumière.

Comment régler la vitesse d’obturation ?

cascade pose longue pour retranscrire mouvement donc vitesse d'obturation lente
Retranscrire le mouvement de l’eau avec une pose longue

Il y a deux manières de pouvoir régler la vitesse d’obturation sur son appareil photo.

  • Le mode priorité à la vitesse (Tv ou S)

Comme pour l’ouverture, il existe un mode priorité à la vitesse. Vous pouvez alors choisir une vitesse d’obturation en fonction de vos envies. Et le boîtier va définir lui-même les valeurs d’ouverture du diaphragme et de la sensibilité ISO en fonction de votre choix de vitesse d’obturation. Vous aurez donc une exposition correcte.

Il est recommandé d’utiliser ce mode lorsque vous voulez donner un style précis à votre photo : faire une pose longue par exemple. Mais aussi lorsque vous voulez photographier un sujet en mouvement rapide (ex : un oiseau en plein vol, des passants dans la rue).

  • Le mode manuel

Comme nous vous l’avons déjà dit dans l’article sur l’ouverture, le mode manuel est à utiliser uniquement lorsque vous gérer les trois éléments du triangle d’exposition. Bien régler sa vitesse d’obturation est essentiel pour exposer correctement ses photos, autant que de bien régler l’ouverture et les ISO. Les trois éléments sont étroitement liés et l’un à des conséquences sur l’autre.

Le mode manuel permet de modifier chacun des éléments d’exposition. Il suffit de tourner la molette pour changer la vitesse d’obturation (voir le manuel d’utilisation de votre boîtier).

  • Pour photographier une scène où la lumière est abondante : on privilégie une vitesse d’obturation rapide pour ne pas trop surexposer votre photo.
  • Pour photographie une scène où il y a peu de lumière : on va privilégier une vitesse d’obturation lente pour ne pas sous-exposer et apporter un maximum de lumière (ex: 1/125 s).

Le flou de bougé et comment l’éviter

fleur rose photo illustrant le flou de bougé quand pas bonne vitesse d'obturation
Flou de bougé

Le flou de bougé c’est lorsque la photo est floue à cause du photographe et non à cause d’une scène trop rapide. Ce flou est souvent indésirable et gâche vos photos. Voici quelques conseils pour éviter d’obtenir un flou de bougé :

  • Il ne faut pas prendre ses clichés à main levée, surtout lorsqu’on choisit une vitesse d’obturation lente. Tous vos micro-mouvements vont se voir et rendre votre photo floue.
  • Il faut donc utiliser un trépied, et bien le positionner pour être sûr qu’il ne puisse pas bouger.
  • Ou alors, vous pouvez essayer de prendre vos photos à main levé, mais il va falloir bien tenir son appareil photo. Quelques techniques simples : on le tient avec les deux mains, une autour de l’objectif, les coudes collés contre le corps et les deux pieds bien stables dans le sol. Cette position vous permettra de limiter les micro-tremblements.
  • Il est recommandé d’utiliser un objectif ou un boîtier stabilisé. Cela va permettre de compenser vos micro-mouvements.
  • Il faut également adapter la vitesse à la focale utilisée : prendre une photo avec une vitesse minimum équivalente à la focale. Par exemple, si on utilise une focale de 50mm, on ne choisit pas une vitesse plus lente que 1/50. Sinon on risque d’avoir du flou de bougé.

Le flou de mouvement

Le flou de mouvement, lui, n’est pas provoqué par le photographe, mais par la scène qu’il veut photographier. Deux choses peuvent provoquer un flou de mouvement :

  • Une action ou un sujet trop rapide par rapport au temps de pose choisit.
  • Un temps de pose trop long (vitesse lente) par rapport à la vitesse du sujet.

Lorsque l’on souhaite photographier un sujet rapide (animaux sauvages, joueurs de foot, courses de chevaux), il est préconisé d’utiliser une durée d’exposition de 1/1000 voir 1/2000 (vitesse rapide). Cela va permettre de figer le mouvement sans créer de flou.

Si l’on souhaite donner une impression de mouvement (qui est différent d’un flou de mouvement), on va favoriser la pose longue (temps de pose long donc vitesse très lente).

Donner un style à vos photos en jouant avec le temps de pose

voiture de course avec arrière plan filé avec sujet rapide et vitesse d'obturation lente
Effet filé

La vitesse d’obturation permet de jouer sur l’exposition, mais aussi de donner un style précis à vos clichés. En jouant avec la vitesse rapide ou lente, vous aurez la possibilité de jouer sur le mouvement et de créer différents rendus pour vos photos. Il est possible de :

  • Figer un mouvement rapide en utilisant une vitesse rapide (entre 1/2000 et 1/8000 s). Vous pouvez alors figer le mouvement d’un oiseau en plein vol, d’un cheval en plein galop ou bien d’une voiture…
  • Faire une pose longue et retranscrire un mouvement. Surtout utilisé en photographie de paysage, de nombreux sujets s’y prêtent comme les cascades, la mer, l’eau, les nuages, les étoiles. Cela consiste à prendre un trépied, et à utiliser une vitesse très très lente. Le temps de pose peut prendre entre quelques secondes et quelques minutes. C’est une technique complexe à apprendre, mais le rendu est vraiment impressionnant. Nous avons hâte d’en apprendre davantage sur la pose longue !
  • Faire un filé. C’est-à-dire créer du dynamisme sur un sujet qui est en mouvement très rapide. Vous allez créer un arrière-plan flou en filé. Il faut pour cela utiliser une vitesse d’obturation lente (1/250 s). Cet effet est beaucoup utilisé pour la course automobile ou n’importe quel sport.

Résumé

  • Vitesse d’obturation = durée pendant laquelle la lumière passe et peut atteindre le capteur.
  • Ex : 1/1000 = vitesse rapide = obturateur qui reste ouvert pendant un laps de temps très court = photo prise rapidement = idéale pour sujet rapide = figer un mouvement rapide
  • Ex : 1 s ou 1/2 s = vitesse lente = obturateur qui reste ouvert pendant un laps de temps important = temps de pose long = idéale pour retranscrire un mouvement (pose longue d’une cascade)
  • Vitesse d’obturation = joue sur l’exposition de la photo (avec ouverture et ISO)
  • Permet également de donner un style à vos clichés

À vous de jouer

Nous vous avons concocté un petit exercice pour que vous puissiez bien comprendre comment jouer avec la vitesse d’obturation et quels sont les effets sur l’exposition.

  • Prendre un trépied (indispensable)
  • Choisir un sujet en mouvement (ex: les feuilles d’un arbre ou de l’herbe avec du vent)
  • Choisir le mode priorité à la vitesse (Tv ou S)
  • Prendre plusieurs photos du même sujet avec des temps de pose différents
  • Par exemple, prendre une photo à 1/125 s, une à 1/250 s, une à 1/500 s et une dernière à 1/1000 s
  • Observer la différence sur la lumière et sur le mouvement

Thème de la 5 ème semaine de défi

La vitesse d’obturation est une notion relativement simple à comprendre. La pratique est encore une fois, un peu plus compliqué. Mais avec l’exercice que nous vous proposons, vous allez comprendre comment maîtriser la durée d’exposition sur le terrain.

Pour cette 5 ème semaine de défi 1 an pour apprendre la photo de paysage, le thème est … La sensibilité ISO. Le troisième et dernier élément qui compose le triangle d’exposition. Nous ferons sûrement aussi un article sur comment articuler ces 3 éléments et maîtriser l’exposition de ses photos (dans les semaines à venir). Suivez le défi en temps réel sur notre page facebook ! 📷


Nous espérons que cet article vous a plu, et que vous avez trouvé toutes les informations que vous cherchiez sur la vitesse d’obturation et sur comment la maîtriser.

En attendant, n’hésitez pas à nous suivre sur notre page facebook. Nous publions régulièrement des articles et vidéos à lire ou regarder pour en apprendre davantage sur le thème de la semaine. Apprenons ensemble la photo de paysage.

À bientot ! 😊

Vous allez aussi aimer…

0 commentaires

Laisser un commentaire

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

You have Successfully Subscribed!

Recevez GRATUITEMENT notre livre numérique "Le guide de l'apprenti photographe de paysage : plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques"

 

- Plus de 140 pages pour apprendre les bases théoriques de la photographie

- Des exercices pour s'entrainer

- Des conseils pour réussir vos photos de paysages

You have Successfully Subscribed!